L’importance du contrat psychologique dans la promesse employeur

Le contrat psychologique est différent du contrat du travail. Si le contrat de travail est défini par des textes de loi, ce n’est pas le cas du contrat psychologique. Pourtant, dans un contexte où chaque individu est de plus en plus volatile, savoir le retenir, c’est proposer plus qu’un simple écrit.

Définitions salutaires

Avant de commencer, mettons donc en exergue deux définitions :

Promesse employeur : Écart entre la marque employeur (ce qu’on vous promet sur le papier, les réseaux sociaux ou Internet) et la réalité du terrain. Plus l’écart est considéré comme faible, plus le collaborateur aura tendance à se sentir bien dans l’entreprise.

Contrat psychologique : Attente, exprimée ou non d’un collaborateur vis-à-vis de son travail et de son employeur. Les attentes sont confrontées à diverses incertitudes (différence entre ce qu’on imagine et la réalité, délais de satisfaction…). Cependant, l’employeur doit être très attentif aux écarts.

Brèche ou violation du contrat psychologique

Dans ce contexte, on peur envisager trois cas différents :

  • Soit l’écart est minime, voire nul et la personne se sentira à l’aise dans l’entreprise qui aura prêté une attention particulière à ses attentes implicites.
  • Soit le contrat psychologique subit une brèche, c’est-à-dire que les attentes n’auront pas été assouvies MAIS que le point de non-retour n’a pas été atteint. C’est souvent le cas d’attentes implicites qui, une fois explicitées, peuvent être réglées. Il faut cependant faire attention à cette première déception.
  • Soit le contrat psychologique subit une violation, c’est-à-dire que la fidélité à l’employeur est rompue. Ainsi, les attentes de l’employé ne peuvent plus se régler et il peut, soit partir, soit se désengager.

Un équilibre sain entre les attentes du collaborateur et celles de l’employeur

Notre société ne peut garantir un emploi à vie, pour peu que ce soit une attente du collaborateur. Un équilibre doit néanmoins exister entre le salarié qui a le devoir de s’adapter et l’employeur qui doit tenir compte des attentes du collaborateur, en particulier vis-à-vis de son employabilité (obligation légale) et des besoins d’estime et d’accomplissement exprimés dans la Pyramide de Maslow.

L’avènement du contrat psychologique fait partie de cet équilibre et c’est pour cette raison qu’un programme d’Onboarding est nécessaire. L’objectif est de redonner du sens au travail pour ne pas détruire les efforts consentis par les deux parties. Or, dans une société parfois désabusée, il est si facile d’être déçu et si difficile de s’enthousiasmer !

2 commentaires sur “L’importance du contrat psychologique dans la promesse employeur

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :